Bienvenue sur le site des 3 Tilleuls

 

 association de défense et de préservation

 de la forêt de Vauréal, et de son patrimoine


Jugement du tribunal pour le recours contre le permis DOMAXIS

Nous venons de recevoir le jugement du tribunal pour notre recours contre le permis de construire de DOMAXIS .

 

Les juges reconnaissent qu'il fallait bien une autorisation de défrichement comme nous le disons depuis le début.

Ils reconnaissent que la zone était plantée d'arbres de plus de 30 ans et que le défrichement qui a eu lieu était illégal

Ils suspendent leur décision pour savoir si la mairie était fondée ou non à délivrer ce permis de construire et donnent 4 mois à DOMAXIS pour régulariser son permis de construire en obtenant l'autorisation de défrichement après coup

 

Le pire dans tout ça, c'est qu'ils nous apprennent que la mairie reconnaît qu'elle aurait dû demander cette autorisation

 

C'est notre deuxième bataille remportée de suite puisque le jugement du 18 juin 2019, statuant sur notre recours contre le défrichement, nous avait déjà donné raison.

 

Nous verrons si cette autorisation de défrichement est délivrée par les services de l'Etat a posteriori. Si c'est le cas, nous attaquerons cette décision devant le tribunal car nous estimons que cet espace est utile pour notre bien être, la biodiversité et la lutte contre le réchauffement climatique.


 

L'association Les 3 tilleuls est membre de la Société Nationale pour la Protection de la Nature, de la Ligue pour la protection des oiseaux

et membre de Val d'Oise Environnement.



Victoire pour les 3 Tilleuls !

Le mot du président de l'association:

 

Après 10 ans de lutte pour préserver nos espaces naturels, la ténacité dont nous avons su faire preuve ensemble nous conduit à une victoire d'importance !

 

Dans son jugement du 18 juin 2019, le tribunal administratif de Pontoise condamne la commune de Vauréal pour défaut de consultation de l'Architecte des bâtiments de France et nous donne raison sur le caractère boisé des terrains.

 

Ce jugement sera le tremplin pour de nouvelles actions à engager contre notre municipalité pour parvenir à faire reconnaître cette zone en zone naturelle et la protéger définitivement.

 

Nous vous remercions pour votre soutien et la confiance que vous nous témoignez depuis 10 ans.



Allumette numéro 5



Allumette numéro 4



Fête des voisins 2017



 

Après la modification de 2015, voici la révision du Plan local d'urbanisme 

 

Rien n'a changé pour la zone que nous protégeons : les lisères de la forêt sont toujours en danger, même si la mairie affiche dans ce nouveau PLU une volonté de les protéger. Cherchez l'erreur...

 

Plutôt, allez dénoncer cette erreur ( hypocrisie ?) en vous rendant à une permanence du commissaire enquêteur , ou en allant rempl...ir le registre d'enquête publique en mairie. Tous les commentaires sont les bienvenus. Ne laissons pas croire que nous sommes démobilisés.

 

LE REGISTRE D’ENQUÊTE
Le dossier sera à la disposition du public, à l’accueil du service Urbanisme de l’Hôtel de Ville. Le public pourra prendre connaissance du dossier et consigner ses observations dans le registre d’enquête.
Accès libre - Place du Coeur Battant
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, le samedi de 9h à 12h15

 

L’ÉCHANGE AVEC LE COMMISSAIRE ENQUÊTEUR
Monsieur Claude ANDRY, nommé le 31 janvier dernier commissaire-enquêteur par le Président du Tribunal Administratif de Cergy, se tiendra à la disposition du public lors de permanences organisées à l’Hôtel de Ville
Vendredi 24 mars de 8h30 à 11h30
Jeudi 30 mars de 15h à 18h
Lundi 10 avril de 15h à 18h
Samedi 22 avril de 9h à 12h
Mardi 25 avril de 15h à 18h


L'Allumette n°3


Les hommes sans tête ont encore frappé

Ce matin la municipalité a fait déraciner les arbres que nous avions plantés dimanche matin.

La réaction ne s'est pas fait attendre. C'est bizarre, il est beaucoup plus difficile d'obtenir satisfaction de la part de la municipalité quand il s'agit de faire réparer un mur, d'obtenir l'enlèvement d'arbres morts qui penchent dangereusement sur une maison ou une réponse  à des problèmes concrets lors du comité de quartier...

La révolution verte est en marche !

Alors qu'hier samedi 12 novembre 2016 la municipalité plantait son arbre de la laïcité, l'association des 3 Tilleuls a planté aujourd'hui 13 novembre les arbres de l'espoir. Espoir que notre combat finisse par porter ses fruits.


INTERVENTION pendant la permanence itinérante de la mairie

 

Le 12 novembre 2016, l'association des 3 Tilleuls a profité de la permanence itinérante de la mairie pour aller  lui parler "en toute liberté" (selon la formule reprise sur les panneaux ventant cette opération de communication municipale), de son action coup de point/ défrichement du 25 octobre, sous la protection de 30 policiers.

 

Les 3 tilleuls ont évidemment profité de l'occasion pour interpeller les habitants de tous les quartiers de Vauréal lesquels, contrairement à ce que pense Sylvie Couchot, sont majoritairement favorables à la protection de la forêt !

 

Non  ! madame la maire, vous ne parviendrez pas à diviser pour mieux régner !


LA VILLE DE VAUREAL MASSACRE SON PATRIMOINE NATUREL

La ville de Vauréal, l’une des plus construites de l’agglomération, et qui ne cesse de se remplir de constructions, détruit sa forêt pour l’orgueil de ses élus. Le 25 octobre 2016 un bois a été rasé - inutilement, car on peut construite des logements ailleurs qu’à la place des bois, ou rénover du bâti ancien. Seule motivation de l’équipe municipale ne pas céder aux citoyens et gagner le bras de fer engagé avec l’association les Trois tilleuls.

 

La satisfaction de notre maire et des élus de son groupe majoritaire doit être égale à notre tristesse : immense ! Madame la maire pourra se targuer d’avoir eu l’accord des hautes autorités (le préfet), car c’est une nouvelle fois encadré d’un cordon des représentants des forces de l’ordre disproportionné que le déboisement a eu lieu en période de vacances, sans arrêté préalable, avant même que tous les jugements soient prononcés !

C’est sans aucun doute ce que certains appellent le courage politique.

Le lobby bâtisseur de certains maires, dont la nôtre, n’a pas de limite alors que d’autres solutions pour construire existent;

C’est d’ailleurs ce qu’avait répondu le préfet du Val d’Oise, Jean-Luc Nevache, à la municipalité, en décembre 2014, lors d’une enquête publique sur ces mêmes terrains.

Les logements sociaux mis en avant servent de prétexte : le bâti  ancien non utilisé mériterait d’être réhabilité. Mais non, il est plus simple de raser une partie de la forêt : une seule journée, celle du 25 octobre, aura suffi. A quoi sert la Cop 21 ratifiée par 196 pays si localement, sur le terrain, des élus locaux continuent de faire comme avant et même parfois pire en repoussant sans cesse les limites de la ville au détriment d’espaces naturels ?

Si les arbres sont à terre, nous tenons à rassurer Mme la maire et tous les acteurs de ce massacre organisé : nous sommes toujours debout. Cette façon méprisante et immorale d’agir ne peut que nous renforcer dans nos convictions. Nous continuerons notre lutte.


journées du patrimoine  2016

JOURNEES DU PATRIMOINE

Invitation au voyage dans l'histoire de Vauréal

 

Anecdotes historiques, riche passé du village,

personnages marquants.

 

Dimanche 18 septembre 2016 à 14H

 

Rendez-vous devant le cimetière,

rue Amédée-de-Caix-de-Saint-Aymour,

Vauréal, 95490, Ile-de-France

 

En suivant un circuit, des habitants du village vous font découvrir, en jouant de courtes scènes ou en disant des textes, des petits événements, drôles ou surprenants, qui ont émaillé la vie de leur village dans les siècles passés ou qui font revivre la vie villageoise:

  • Anecdotes et petites histoires autour de l'église : les vignerons, le curé et les seigneurs, et dans la tourmente de la Révolution. Une petite visite de l'église du village.
  • Le lavoir et les lavandières: cancans et histoires.
  • On évoquera des personnages comme Michaux, célèbre botaniste de Vauréal, le manoir disparu et la conspiration des chouans, ...

fête de la nature 2016


Fête de la Nature:22 Mai 2016!



« Les arbres sont menacés par les projets d’urbanisation ou par des élus

qui refusent d’assumer leurs responsabilités en les faisant abattre sous de multiples prétextes.

Fort heureusement il arrive que des citoyens s’opposent à un abattage programmé. »

Alain Baraton, « La haine de l’arbre »

 

« Les arbres ont un double handicap dans la mercantilisation frénétique qui nous mine :

… ils sont gênants pour tous ceux qui veulent faire du profit en urbanisant à tout-va un paysage déjà si dévasté

qu’on ne songe même plus à le protéger. A quoi sert la beauté ?  Ça rapporte combien ? ».

Jean-Marie Rouart, de l’Académie Française, « La mort des arbres »

Télécharger
allumetteDécembre2015.pdf
Document Adobe Acrobat 4.0 MB

Télécharger
AllumetteJuillet2015.pdf
Document Adobe Acrobat 597.5 KB


PATRIMOINE


Les premières journées du Patrimoine des 3 Tilleuls:

Un grand succès!

 

Les 19 et 20 septembre 2015 ont eu lieu les premières Journées du patrimoine organisées par notre association. Notre mairie a refusé d'annoncer nos manifestations sur son site... Heureusement, nous étions référencés sur les sites officiels.

 

Le samedi nous avons parcouru nos bois et entendu l'histoire des arbres, de leur place dans nos vies et dans nos mythes, des liens qui nous unissent à eux et qui les unissent entre eux, de l'histoire du boisement et de la déforestation, celle de l'épopée du chêne et de la valeur extraordinaire des bois de Vauréal. Nous avons visité un four à pain, le lavoir, en évoquant la vie du village autrefois.

 

Le dimanche nous a permis, tous en nous promenant dans le magnifique parc du Clos, de découvrir l'histoire incroyablement riche de Vauréal à travers des personnages haut en couleur qui ont habité ce château, le manoir des Closbilles et d'autres lieux: aventuriers, explorateurs, comploteurs ou botanistes.

 

Nous étions une vingtaine de personnes samedi et une trentaine dimanche, issues de Vauréal bien sûr mais également d'autres communes, venues à la rencontre de l'authentique de notre histoire et de la beauté de notre village.


Ces promenades commentées se sont poursuivies par le "pot du patrimoine", qui a permis aux participants de déguster des produits locaux et spécialement du Vexin.

 

Découvrez ou revivez ces belles journées ensoleillées à travers ces photos.

 

Nous renouvellerons certainement cette opération, et nous développerons d'autres actions dans le domaine du patrimoine, tant historique que naturel, de Vauréal.

 



SOLIDARITÉ




Fête des voisins solidaires :
notre Association primée !


L'association"Voisins solidaires", fondée par le créateur de la Fête des voisins, Atanase Périfan, organisait cet été un concours photo "des plus beaux moments entre voisins". Nous avons décidé de participer à ce concours. C'est avec une immense joie et une grande fierté que nous vous annonçons que:


NOUS AVONS GAGNE !


Merci à tous d'avoir été présents. Grâce à vous  - et au barbecue que  nous avons gagné -  les prochaines fêtes seront encore plus savoureuses !


VIVENT LES VOISINS SOLIDAIRES !


ENVIRONNEMENT


Vous avez été 579 à signer la pétition pour la protection de la forêt de Vauréal. Merci à tous !

Malgré cette forte mobilisation, la maire de Vauréal est plus que jamais décidée à construire sur cet espace boisé, comme le confirment ses propos lors du dernier conseil municipal, ainsi que  l'article du 8 juillet de la gazette du Val d'Oise.

 

La période des vacances étant propice au dépôt des permis de construire en catimini, nous devons être vigilants et préparer une éventuelle riposte !

Vous pouvez nous aider ! En adhérant à notre association  http://les3tilleuls.jimdo.com/nous-aider/  ou en faisant un don www.lepotcommun.fr/pot/y3qj49pr

Nous nous engageons à n'utiliser les fonds collectés qu'aux fins d'une action en justice*

Prenons les devants pour ne pas être mis devant le fait accompli. Un arbre abattu ne se relève pas !
(*Les comptes de l'association des 3 tilleuls (soumise aux obligations des associations de loi 1901) peuvent être consultés par tous les adhérents ainsi que sur simple demande par toute personne qui aura participé à cette collecte.)


TRISTE NOUVELLE, MAIS LE COMBAT CONTINUE!



Ci-contre une capture d'écran du jugement, mis en ligne sur le site SAGACE qui permet de suivre en ligne les jugements des tribunaux administratifs. Traduction pour les néophytes:

26 mai 15 - Paragraphe "sens des conclusions": L'association a demandé l'abrogation du PLU. La mairie a refusé cette abrogation. Lors de l'audience du 26 mai, le rapporteur public a annulé le refus d'abrogation de la mairie. Il a donc a donné raison à l'association.

16 juin 2015 - Paragraphe "dispositif", la demande de l'association est rejetée par les juges.

En septembre 2013, notre association a déposé un recours devant le tribunal administratif de Pontoise. Il portait sur le fait que 8 parcelles classées  "Espace Boisé Classé"  avaient été déclassées illégalement lors du passage du Plan Occupation des Sols  de 1994 au Plan Local d'Urbanisme de 2004.

Le 25 mai notre affaire a été audiencée. Le rapporteur public nous a donné raison et a demandé l'abrogation partielle du PLU de 2004. Ces parcelles auraient dû donc à nouveau classées EBC. 

En général, 9 fois sur 10, les conclusions du rapporteur public préfigurent ce que sera la décision du tribunal  .

Malheureusement, le mardi 16 juin, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a rejeté notre demande d'abrogation partielle du PLU de 2004.

Par ailleurs, l'association  des 3 tilleuls ainsi que les 9 personnes qui avaient déposé ce recours en 2013 sont condamnées solidairement à payer à la mairie la somme de 1000 euros.
 
Nous sommes très déçus mais également très surpris. Le jugement devait être rendu le 9 juin, soit 15 jours après l'audience, la décision a été repoussée d'une semaine.

Compte tenu de ces circonstances et des arguments développés dans le jugement, nous avons déjà pris la décision de faire appel.

Nous sommes plus que jamais persuadés de la légitimité de notre lutte. Nous nous battrons jusqu'au bout, en espérant vous avoir à nos côtés.


Arbres, ou logements?

Pourquoi vouloir mettre en opposition deux éléments qui nous sont aussi précieux qu'indispensables ? Bien sûr la pression immobilière se fait forte, particulièrement en Île de France ; bien sûr l'appétit des promoteurs grandit à la vue de nouveaux espaces à conquérir. C’est la raison pour laquelle, nos élus doivent agir, résister, surtout ne pas se contenter d’une réponse simpliste à cette crise du logement.

Comment? Tout simplement en se servant des lois ou autres directives pour lesquelles ils souscrivent facilement quand il s’agit de considérations générales sur l’environnement. Ces lois qui visent, par exemple, à protéger les derniers espaces naturels en privilégiant, voire en favorisant, la réhabilitation de friches industrielles ou autres bâtisses laissées en désuétude. Ces lois qu’ils oublient d’appliquer, ou qu’ils détournent délibérément quand il s’agit de leur propre territoire. Que reste-t-il, en effet, des bonnes intentions au moment de les mettre en application? Plus grand-chose, et c’est bien dommage. Nos élus répètent ainsi les erreurs du passé, en continuant d’urbaniser les derniers espaces verts que nos ancêtres protégeaient avec une bienveillance qui leur paraissait naturelle.

Inondations par ci, pics de pollution par là, rythment alors le quotidien comme une fatalité, et ces événements ne sont plus rattachés à leur cause principale: la non considération de notre environnement dans les faits.

Aujourd'hui c’est à nous, simples citoyens réunis dans le cadre associatif, ou autour de convictions profondes qu’il appartient d’agir.



Télécharger
Interview 3 tilleuls sur RGB.m4a.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 4.8 MB


LES TROIS TILLEULS, QU'EST-CE QUE C'EST ?


Les Trois Tilleuls, c'est une association apolitique de loi 1901, créée en 2010, pour protéger la forêt de Vauréal. Ses buts sont de préserver, de défendre et de valoriser le patrimoine naturel, urbain, historique et social de Vauréal.

 

Création de l'association

IL Y A UNE FORÊT À VAURÉAL ?

 

La forêt de Vauréal s'étend sur les coteaux et forme un espace naturel entre les deux zones urbanisées que sont le village et le plateau. Elle est entourée des quartiers du village, de la Bussie, des Toupets, et de l'Allée couverte « Cimetière des anglais »… C'est un massif d'un seul tenant, on y trouve le bois des Closbilles, le bois Cajot, le bois de Lieu, le bois Baras, le bois des Loctaines, le bois Gisors. C'est un véritable poumon vert pour les Vauréaliens, les Cergypontains, et pour les randonneurs de la région (promenade et randonnée PR12, et GR de pays), ou les cyclistes du tracé "Paris -  Londres".

Rapport de présentation du PLU 2004 (page 62).

 

ALORS C'EST UNE FORÊT OU C'EST UN BOIS ?

 

C'est une véritable forêt. Mais peu importe le nom qu'on veut lui donner, l'ensemble boisé de la commune de Vauréal fait partie d'un seul et unique massif forestier de 150 hectares * , une entité qui s'étend sur plusieurs communes avoisinantes, un couloir écologique où vivent faunes et flores : par exemple des chênes, des érables, des arbres fruitiers, de l'ail des ours, de petits mammifères, des écureuils, des chevreuils, des biches, des sangliers, des crapauds, des oiseaux, pic-verts et chouettes, des mésanges, etc, et des insectes de toutes les couleurs.


* Source. Ecosphère, Etude environnementale pour l'Agglomération, 2007 :  côte des carrières et les coteau de Vauréal 114,81hectares  bois de la Vallée 29,87 hectares, total 144,68 hectares). Depuis lors, les bois ont progressé. Ces surfaces ne prennent pas en compte les espaces naturels ouverts qui bordent la forêt, et dont la valeur floristique et faunistique sont soulignés par cette étude.

 Rapport Pierre Feron

ET CETTE FORÊT EST EN DANGER ?

 

Une partie de la forêt est en danger car la municipalité veut y construire un lotissement. Il s'agit de terrains boisés situés rue Caix de St Aymour. Cet espace a été menacé à plusieurs reprises au cours de ans :

 

En 1990, un projet de grande ampleur a été échafaudé puis retiré, compte tenu de la forte opposition rencontrée auprès des riverains.

 

En 2009, il est d'abord prévu de construire 50 maisons sur des terrains boisés entre le cimetière et l'école et à droite du cimetière. Grâce à l'intervention de l'association "Les 3 Tilleuls" le programme est revu à la baisse. Il est alors envisagé de construire uniquement sur les parcelles entre le cimetière et l'école, sur une surface de 10 916 m2, 22 maisons individuelles et 2 maisons de 4 appartements.  L'association dépose un recours contre le permis de construire qui est annulé le 18 octobre 2011.

 

En 2013, la mairie envisage  de vendre ces terrains au bailleur sociale Domaxis pour qu'y soient construits 46 appartements sur 9 760 m2. La direction départementale du territoire fait valoir que le projet ne respecte pas la protection des lisières de bois prévue par la loi (Schéma directeur de la région Île de France - SDRIF). Dans le même temps,  suite à l'action de l'association, la commune est obligée de tenir compte d'une protection spéciale, par le document d'urbanisme de l'agglomération de Cergy-Pontoise (SCOT) à des parcelles plantées de cerisiers jouxtant le cimetière. Elles échappent aux constructions. Le projet est une nouvelle fois revu à la baisse. Il ne comporterait aujourd'hui que 25 maisons sur 3780 m2.

 

MAIS LA FORÊT NE SERA PAS RASÉE, LA MAIRIE NE VEUT CONSTRUIRE QU'UN PETIT ENSEMBLE URBAIN ?


Le risque, c'est l’extension de l'urbanisation ! Grâce à ces nouvelles constructions, la mairie pourrait considérer qu'il s’agit d’une zone urbaine constituée. Dans ce cas, la loi prévoit que  les lisières de forêt ne bénéficient plus d'une protection particulière. Il serait alors possible de construire partout, en convertissant les zones N (Naturelles) en UBb (constructibles) par une simple modification du document d'urbanisme. La forêt serait "grignotée" et pourrait donc être, à plus ou moins long terme, entièrement rasée.

 

LA MAIRIE CONSTRUIT EN TOUTE LÉGALITÉ, NON ?


La Mairie s’appuie sur des documents d'urbanismes faux (erronés) et actuellement contestés en justice par notre association. La mairie souhaite utiliser ces erreurs pour mener à bien sa politique d'urbanisme sur ce secteur. Par exemple un espace boisé protégé que l'on trouvait sur un document d'urbanisme de 1994 a étonnamment "disparu" du document d'urbanisme suivant de 2004.

 

MAIS DE QUEL TYPE DE CONSTRUCTION S'AGIT-IL ?


Le premier projet (Kaufmann & Broad) consistait en un quartier résidentiel :  huit maisons à 285 000€ en accession sociale à la propriété,  quatorze maisons à environ 400 000€  et deux bâtiments comprenant quatre appartements en locatif. La mairie veut aujourd'hui construire vingt-cinq logements sociaux (Domaxis).

 

CONSTRUIRE DES LOGEMENTS SOCIAUX, C'EST UNE BONNE CHOSE NON ?


C'est une bonne chose, mais pas au prix irréversible de la forêt ; il vaut mieux construire la ville sur la ville, et favoriser la densification, comme le préconisent les lois ALUR, Grenelle, y compris les directives du SCoT (schéma de cohérence territoriale), qui précisent que la densification urbaine doit se faire prioritairement sur les espaces déjà urbanisés. L’association "Les 3 Tilleuls" ne s’oppose pas aux projets immobiliers, mais demande qu’ils soient réalisés en dehors de la forêt. Nous disons : « Oui aux logements, oui à la forêt, non aux logements sur la forêt ».

 

ALORS OÙ FAUT-IL CONSTRUIRE ?

 

Avant de construire, il faut rénover les maisons anciennes, ou abandonnées (plusieurs milliers de M² habitables rien que dans le village, comme par exemple une ancienne  imprimerie de 530 m2). Ensuite, il faut construire sur la ville, dans les « dents creuses » et il existe bel et bien des terrains constructibles et non boisés dans le village, dont un en face de l'école. C’est exactement ce que l’État demande à la Maire « écologiste » de Vauréal, qui pourtant campe sur son projet d’urbaniser la nature. Nous ne disons pas autre chose que ce que la loi (et l'état) dit : oui à la densification urbaine, non à l'étalement urbain.

 Lettre du Préfet du Val d'Oise

 

TOUS CES TRAVAUX DE RÉHABILITATION, ÇA COÛTE CHER NON ?

 

Ce type de travaux peut peut-être coûter plus cher, être moins intéressant pour le constructeur, ou moins accessible pour la commune, mais la forêt n'est pas un bien marchand, sa valeur est inestimable, elle n'est pas à sacrifier au nom de l'économie et du profit.

 

ET CETTE FORÊT ALORS, QU'EST-CE QU'ON EN FAIT ?


Cette forêt est à préserver intacte, à conforter face à la densification de la ville. C'est un patrimoine naturel à sauvegarder pour nous tous, et les générations à venir. C'est un poumon vert ou chacun peut venir se promener, respirer, vivre au contact de la végétation et de la faune, échapper pour un temps au béton et aux klaxons. Elle est la biodiversité, la Nature.

 

On peut néanmoins réaménager le parcours sportif, réhabiliter les sentes de promenade, organiser des parcours pédagogiques, valoriser les trois monuments classés qu'elle abrite, tous dans ce même secteur (l’Église Notre-Dame de l’Assomption, l’Allée couverte, dite « cimetière des anglais » et la Croix située dans le cimetière), on peut y installer de discrets panneaux qui décrivent la flore et la faune de la forêt, et l'entretenir.

Mercredi 29 Avril 2015: Massacre à la tronçonneuse... Et au "broyeur dé-soucheur."! Le 29 avril la mairie de Vauréal procède au "nettoyage" d'une parcelle qu'elle souhaite raser, sans avoir toutes les autorisations nécessaires, et sans l'affichage au préalable de l'arrêté municipal requis. Le coût des opérations: 13 500€ au frais du contribuable (pour nettoyer une parcelle à raser), sans compter la mobilisation de 35 policiers, et de 2 agents des renseignements généraux.


CES TRAVAUX NE SONT QU'UNE ENTRÉE EN MATIÈRE, BIENTÔT ARRIVERONT LES BULLDOZERS!

Aidez-nous, signez la pétition en ligne sur www.change.org.

Sauvons la forêt!


Adhérez à l'Association "Les 3 Tilleuls", rejoignez-nous, mobilisons-nous! Les 3 Tilleuls, 13 rue Amédée de Caix de St Aymour, 95490 Vauréal.


Télécharger
bulletin adhésion.pdf
Document Adobe Acrobat 470.7 KB